CER MARECHAL

Programme de formation a la catégorie AAC

du permis de conduire

  1. Préambule

Le permis B permet la conduite de :

- véhicules dont le PTAC (poids total en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, pouvant être affecté au transport des personnes ou des marchandises, 

- véhicules pouvant comporter neuf places assises au plus (siège du conducteur compris). 

Le permis B autorise à conduire les mêmes véhicules avec une remorque :

- si le PTAC de la remorque est ≤  à 750 kg

- si le PTAC de la remorque + PTAC du véhicule tracteur est  ≤ à 3,5 tonnes

  1. Les enjeux de la formation préparatoire au permis de conduire

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie  ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maitrise des compétences en matière de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

  1. L’organisme de formation

Etablissement de formation :

Raison sociale :  S.A.R.L D'EXPLOITATION "CER MARECHAL"

Adresse : 38 rue Frémicourt - 75015 PARIS

Adresse électronique : cer-marechal@hotmail.fr

Téléphone : 01 45 66 96 89

Siret : 352 964 902 00014

Agrément préfectoral : E 15 075 000.50

Code NAF : 85-53 Z

Gérant : Melle Maréchal-Beuzelin Alexandra

  1. Les pré-requis

    • Avoir minimum 15ans
    • Etre titulaire de l’ASSR 2 ou de l’ASR

  1. Le public visé

Tous publics

  1. La durée de la formation

  • 20 heures (minimum légal obligatoire pour le B)
  • 13 heures (minimum légal obligatoire pour le B78)

Sauf si vous êtes déjà titulaire d'une autre  catégorie de permis (sauf les catégories AM et B1) : pas de nombre minimum d'heures obligatoire imposé, cela dépend de votre progression dans la formation.

  1. Les objectifs de la formation

- une évaluation de départ afin de déterminer le nombre d’heures moyen et le coût de la formation

- une formation théorique : préparation à l’épreuve théorique générale (ETG) par des cours de code sur les thèmes :

  • dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • réglementation générale et divers
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite
  • équipements de sécurité des véhicules
  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

Une formation pratique comprenant mise en situation et théorie de la conduite  avec le programme suivant :

Programme de formation détaillé

Compétences générales

Compétences

1. Maîtriser le véhicule dans un trafic faible ou nul

  • Connaitre les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures
  • Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir
  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire
  • Démarrer et s’arrêter
  • Doser les accélérations et les freinages à diverses allures
  • Utiliser la boite de vitesses
  • Diriger la voiture en avant en ligne droite, en courbe en adaptant allure et trajectoire
  • Regarder autour de soi et avertir
  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

2. Appréhender la route et circuler dans les conditions normales.

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte
  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation
  • Adapter l’allure aux situations
  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité
  • Tourner à droite et à gauche en agglomération
  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire
  • S’arrêter et stationner en épi, en bataille en créneau

3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

  • Evaluer et maintenir les distances de sécurité
  • Croiser, dépasser et être dépassé
  • Passer des virages et conduire en déclivité
  • Connaitre les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie
  • S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide
  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense
  • Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites
  • Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, les passages à niveau

4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome
  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie
  • Connaitre les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer
  • Connaitre les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir
  • Faire l’expérience des aides à la conduite des véhicules
  • Avoir des notions sur l’entretien le dépannage et les situations d’urgence
  • Pratiquer l’écoconduite

  1. Début de la conduite Accompagnée

  • Avant de débuter la conduite accompagnée, vous devez avoir réussi l'épreuve théorique générale du permis de conduire (le code)
  • La formation initiale ne peut pas être inférieure à 20 heures de cours de conduite avec un moniteur sauf si vous êtes :
  • déjà titulaire d'une autre catégorie de permis (sauf les catégories AM et B1) : pas de nombre minimum d'heures obligatoire imposé, cela dépend de votre progression dans l'apprentissage ;
  • élève suivant une formation limitée à la conduite de véhicules équipés d'une boîte de vitesses automatique : un volume minimum de 13 heures est requis.
  • À la fin de cette formation, vous recevez l'attestation de fin de formation initiale.
  • La phase de conduite accompagnée a une durée minimale d'un an et vous devez conduire au moins 3 000 km en conduite accompagnée.

limitation de vitesse

Type de voie

vitesse maximum

Section d'autoroute où la vitesse est limité à 130km/h

110km/h

Autres sections d'autoroutes

100km/h

Routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central

100km/h

Agglomération

50m/h

Autres routes

80 km/h

  • La circulation est interdite à l'étranger.
  • 2 rendez-vous pédagogiques d'une durée de 3 heures chacun sont obligatoires. Ces rendez-vous comportent une partie pratique et une partie pédagogique.

La présence d'au moins un accompagnateur est obligatoire à chacun de ces rendez-vous.

  • Le 1er rendez-vous est réalisé entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l'attestation de fin de formation initiale
  •  2e doit avoir lieu lorsqu'au moins 3 000 km ont été parcourus en conduite accompagnée.
  • Un 3e rendez-vous peut être organisé sur les conseils de l'auto-école ou à la demande de votre accompagnateur ou de vous-même.

Les résultats des évaluations effectuées sont transcrits sur un livret d'apprentissage qui vous est remis par l'auto-école.

  1. Les épreuves d’examen

L’examen théorique général

L’épreuve se passe dans un centre d’examen géré par un opérateur privé, l’école de conduite se charge de la prise de rendez-vous pour l’examen.

L’épreuve se passe sur une tablette en individuel, c’est une épreuve de type QCM.

Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses sur 40 questions.

L'examen pratique :

À compter du 1er août 2014,  elle est réalisée par un Inspecteur des permis de conduire et de la sécurité routière sur le véhicule de l’établissement d’enseignement. L’épreuve dure 32 minutes. Elle comprend :

  • la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s'il a suivi une formation selon la formule de l'apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation d’un test de la vue ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière (un freinage pour s'arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • des questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l'établissement du certificat d'examen du permis de conduire.
  • Un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner accompagne les élèves pour l’épreuve pratique

Pour s'inscrire à la conduite supervisée il faut :

  • avoir 18 ans ou plus ;
  • avoir l'accord de l'assureur du véhicule.

Quelles sont les conditions d’accès ?

On peut choisir la conduite supervisée :

  • soit au moment de l’inscription à l’auto-école ;
  • soit après un échec à l'épreuve pratique.

Pour y accéder, il faut :

  • avoir réussi le code de la route ;
  • avoir suivi une formation pratique avec un enseignant de l’école de conduite (20 heures minimum) ;
  • avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Après la phase de formation initiale, le candidat doit :

  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisé(s) au cours de la future phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à avoir cette fonction. Il est joint au contrat de formation de l'élève, qui précise les obligations relatives à la fonction d'accompagnateur et les conditions spécifiques à la conduite supervisée, ou à l'avenant au contrat de formation, si le choix de la conduite supervisée a été décidé après la conclusion du contrat.
  • Avoir obtenu l'attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d'assurances par le souscripteur du contrat de formation.

Après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire, le candidat doit :

  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurances.
  • Avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée. Un exemplaire est transmis, dès sa délivrance, à la société d'assurances par le souscripteur du contrat de formation.

Quels sont les avantages de la conduite supervisée ?

La conduite supervisée permet :

  • d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ; 
  • d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

Qui peut être accompagnateur ?

L'accompagnateur doit:

  • être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • avoir obtenu l'accord de son assureur ;
  • être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite.

Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Comment se déroule la conduite supervisée ?

La conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur.

Cette période débute par un rendez-vous préalable qui a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur.

L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.

À savoir

La durée du permis probatoire est de trois ans (comme pour la filière classique) : les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois ans sans infraction avant d'en obtenir 12.

Le candidat ne bénéficie pas nécessairement de tarif préférentiel sur son assurance "jeune conducteur".

  1. Préambule

Le permis B permet la conduite de :

- véhicules dont le PTAC (poids total en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, pouvant être affecté au transport des personnes ou des marchandises, 

- véhicules pouvant comporter neuf places assises au plus (siège du conducteur compris). 

Le permis B autorise à conduire les mêmes véhicules avec une remorque :

- si le PTAC de la remorque est ≤  à 750 kg

- si le PTAC de la remorque + PTAC du véhicule tracteur est  ≤ à 3,5 tonnes

  1. Les enjeux de la formation préparatoire au permis de conduire

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie  ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maitrise des compétences en matière de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

  1. L’organisme de formation

Etablissement de formation :

Raison sociale :  S.A.R.L D'EXPLOITATION "CER MARECHAL"

Adresse : 38 rue Frémicourt - 75015 PARIS

Adresse électronique : cer-marechal@hotmail.fr

Téléphone : 01 45 66 96 89

Siret : 352 964 902 00014

Agrément préfectoral : E 15 075 000.50

Code NAF : 85-53 Z

Gérant : Melle Maréchal-Beuzelin Alexandra

  1. Les pré-requis

- avoir minimum 17 ans

- Etre titulaire de l’ASSR 2 ou de l’ASR

  1. Le public visé

Tous publics

  1. La durée de la formation

20 heures (minimum légal obligatoire)

  1. Les objectifs de la formation

- une évaluation de départ afin de déterminer le nombre d’heures moyen et le coût de la formation

- une formation théorique : préparation à l’épreuve théorique générale (ETG) par des cours de code sur les thèmes :

  • dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • réglementation générale et divers
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite
  • équipements de sécurité des véhicules
  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

Une formation pratique comprenant mise en situation et théorie de la conduite  avec le programme suivant :

Programme de formation détaillé

Compétences générales

Compétences

1. Maîtriser le véhicule dans un trafic faible ou nul

  • Connaitre les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures
  • Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir
  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire
  • Démarrer et s’arrêter
  • Doser les accélérations et les freinages à diverses allures
  • Utiliser la boite de vitesses
  • Diriger la voiture en avant en ligne droite, en courbe en adaptant allure et trajectoire
  • Regarder autour de soi et avertir
  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

2. Appréhender la route et circuler dans les conditions normales.

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte
  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation
  • Adapter l’allure aux situations
  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité
  • Tourner à droite et à gauche en agglomération
  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire
  • S’arrêter et stationner en épi, en bataille en créneau

3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

  • Evaluer et maintenir les distances de sécurité
  • Croiser, dépasser et être dépassé
  • Passer des virages et conduire en déclivité
  • Connaitre les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie
  • S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide
  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense
  • Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites
  • Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, les passages à niveau

4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome
  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie
  • Connaitre les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer
  • Connaitre les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir
  • Faire l’expérience des aides à la conduite des véhicules
  • Avoir des notions sur l’entretien le dépannage et les situations d’urgence
  • Pratiquer l’écoconduite

  1. Les épreuves d’examen

L’examen théorique général

L’épreuve se passe dans un centre d’examen géré par un opérateur privé, l’école de conduite se charge de la prise de rendez-vous pour l’examen.

L’épreuve se passe sur une tablette en individuel, c’est une épreuve de type QCM.

Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses sur 40 questions.

L'examen pratique :

À compter du 1er août 2014,  elle est réalisée par un Inspecteur des permis de conduire et de la sécurité routière sur le véhicule de l’établissement d’enseignement. L’épreuve dure 32 minutes. Elle comprend :

  • la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s'il a suivi une formation selon la formule de l'apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation d’un test de la vue ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière (un freinage pour s'arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • des questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l'établissement du certificat d'examen du permis de conduire.
  • Un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner accompagne les élèves pour l’épreuve pratique
  1. Préambule

Le permis B78 permet la conduite de :

- véhicules dont le PTAC (poids total en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, pouvant être affecté au transport des personnes ou des marchandises, 

- véhicules pouvant comporter neuf places assises au plus (siège du conducteur compris). 

Le permis B78 autorise à conduire les mêmes véhicules avec une remorque :

- si le PTAC de la remorque est ≤  à 750 kg

- si le PTAC de la remorque + PTAC du véhicule tracteur est  ≤ à 3,5 tonnes

  1. Les enjeux de la formation préparatoire au permis de conduire

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie  ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maitrise des compétences en matière de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

  1. L’organisme de formation

Etablissement de formation :

Raison sociale :  S.A.R.L D'EXPLOITATION "CER MARECHAL"

Adresse : 38 rue Frémicourt - 75015 PARIS

Adresse électronique : cer-marechal@hotmail.fr

Téléphone : 01 45 66 96 89

Siret : 352 964 902 00014

Agrément préfectoral : E 15 075 000.50

Code NAF : 85-53 Z

Gérant : Melle Maréchal-Beuzelin Alexandra

  1. Les pré-requis

- avoir minimum 17 ans

- Etre titulaire de l’ASSR 2 ou de l’ASR

  1. Le public visé

Tous publics

  1. La durée de la formation

13 heures (minimum légal obligatoire)

  1. Les objectifs de la formation

- une évaluation de départ afin de déterminer le nombre d’heures moyen et le coût de la formation

- une formation théorique : préparation à l’épreuve théorique générale (ETG) par des cours de code sur les thèmes :

  • dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • réglementation générale et divers
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite
  • équipements de sécurité des véhicules
  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

Une formation pratique comprenant mise en situation et théorie de la conduite  avec le programme suivant :

Programme de formation détaillé

Compétences générales

Compétences

1. Maîtriser le véhicule dans un trafic faible ou nul

  • Connaitre les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures
  • Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir
  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire
  • Démarrer et s’arrêter
  • Doser les accélérations et les freinages à diverses allures
  • Diriger la voiture en avant en ligne droite, en courbe en adaptant allure et trajectoire
  • Regarder autour de soi et avertir
  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

2. Appréhender la route et circuler dans les conditions normales.

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte
  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation
  • Adapter l’allure aux situations
  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité
  • Tourner à droite et à gauche en agglomération
  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire
  • S’arrêter et stationner en épi, en bataille en créneau

3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

  • Evaluer et maintenir les distances de sécurité
  • Croiser, dépasser et être dépassé
  • Passer des virages et conduire en déclivité
  • Connaitre les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie
  • S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide
  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense
  • Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites
  • Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, les passages à niveau

4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome
  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie
  • Connaitre les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer
  • Connaitre les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir
  • Faire l’expérience des aides à la conduite des véhicules
  • Avoir des notions sur l’entretien le dépannage et les situations d’urgence
  • Pratiquer l’écoconduite

  1. Les épreuves d’examen

L’examen théorique général

L’épreuve se passe dans un centre d’examen géré par un opérateur privé, l’école de conduite se charge de la prise de rendez-vous pour l’examen.

L’épreuve se passe sur une tablette en individuel, c’est une épreuve de type QCM.

Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses sur 40 questions.

L'examen pratique :

À compter du 1er août 2014,  elle est réalisée par un Inspecteur des permis de conduire et de la sécurité routière sur le véhicule de l’établissement d’enseignement. L’épreuve dure 32 minutes. Elle comprend :

  • la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s'il a suivi une formation selon la formule de l'apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation d’un test de la vue ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière (un freinage pour s'arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • des questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l'établissement du certificat d'examen du permis de conduire.
  • Un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner accompagne les élèves pour l’épreuve pratique

La formation est réalisée sous la présence effective et constante de l'enseignant titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité aux seins d'un établissement d'enseignement de la conduite et de la sécurité routière agréé ou de l'association d'insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréée.


 

  1. L’organisme de formation

Etablissement de formation :

Raison sociale :  S.A.R.L D'EXPLOITATION "CER MARECHAL"

Adresse : 38 rue Frémicourt - 75015 PARIS

Adresse électronique : cer-marechal@hotmail.fr

Téléphone : 01 45 66 96 89

Siret : 352 964 902 00014

Agrément préfectoral : E 15 075 000.50

Code NAF : 85-53 Z

Gérant : Melle Maréchal-Beuzelin Alexandra

  1. Les pré-requis

- Toute personne ayant le permis B78 depuis trois mois.

  1. Le public visé

Tous publics

  1. La durée de la formation

7 heures (minimum légal obligatoire)

  1. Les objectifs de la formation

Elle est dispensée à bord d'un véhicule à changement de vitesses manuel appartenant à l'établissement d'enseignement de la conduite et de la sécurité routière agréé ou de l'association d'insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréée.
Dans le véhicule prennent place l'enseignant de la conduite installé à l'avant droit et l'élève installé au poste de conduite.
La formation débute dans un trafic nul ou faible et se poursuit sur les voies ouvertes à la circulation, dans des situations et conditions de circulation variées.

 

Elle comprend deux séquences :


Séquence 1 : durée de 2 heures.


Dans un trafic nul ou faible, l'élève doit acquérir les connaissances et les compétences suivantes :


- comprendre le principe du point de patinage de l'embrayage et assurer sa mise en œuvre ;


- être en capacité de réaliser un démarrage en côte en toute sécurité.


Une partie de cette séquence, limitée à une heure, peut être réalisée sur simulateur, notamment pour apprendre à utiliser la boîte de vitesses manuelle.


Séquence 2 : durée de 5 heures.


Cette séquence se déroule dans des conditions de circulation variées, simples et complexes. Elle permet l'acquisition des compétences suivantes :


- savoir utiliser la boîte de vitesses manuelle de façon rationnelle et en toute sécurité dans les conditions de circulation précitées et adopter les techniques de l'éco-conduite ;


- être en capacité de diriger le véhicule en adaptant l'allure et la trajectoire à l'environnement et aux conditions de circulation.